Un jeune désespoir

“School of Athens” painting by Raphael, 1511
“École d’Athènes” fresque de Raphael, 1511, Vatican. Mon ancien collège ne lui ressemble en rien.
  • “Pourquoi êtes-vous venue faire cette conférence ? Nous ne pouvons rien faire. Seuls les politiciens, seuls les chefs d’entreprise peuvent apporter les grands changements dont vous parlez. Pourquoi ne leur parlez-vous pas ?”
  • “ Pourquoi nous parlez-vous d’optimisme [Note : je n’en avais pas parlé, en fait, mais peut-être ma présentation avait-elle été annoncée comme telle?] et d’actions possibles, alors que nous savons tous que rien de tout cela ne sera mis en oeuvre ?”
  • “Toutes les personnes au pouvoir connaissent ce problème depuis si longtemps. Et pourtant, le GIEC sort rapport après rapport expliquant que nous devons agir en quelques années seulement — et rien ne se passe, rien ne change. Pourquoi pensez-vous que la conférence que vous nous adressez peut faire quelque chose ?”

Premièrement : j’aurais dû écouter avant de parler.

Deuxièmement : iels avaient besoin d’en savoir plus sur le pouvoir et le changement.

Troisièmement : de quoi est faite la trahison ?

  1. “Les adolescent.e.s admirent les adultes (vraiment !), comme des personnes responsables qui les guident et les protègent. Iels voient les politiciens comme les adultes des adultes. [Note: cette expression m’a bouleversée.] Voir des politiciens qui savent ce qui se passe mais qui n’agissent pas, et des adultes autour d’eux qui font de même, les perturbe profondément.”
  2. “Les accords internationaux, les réunions de la COP, se succèdent comme de grands spectacles médiatiques, mais sont ensuite vides de substance et de changement. Puis les dirigeants et les médias se retournent et rejettent la faute sur les individus, comme si nous étions les seuls à pouvoir faire quelque chose.”
  3. “Tout le monde sait, et personne n’agit comme si cela comptait réellement. Personne ne prend la réalité de la crise climatique au sérieux. Tous les jours, sur Instagram, nous voyons des personnes que nous connaissons prendre des vols juste pour le week-end. Tout le monde est au courant et tout le monde s’en fiche. C’est juste de l’hypocrisie ouverte.”
  4. “Les rapports du GIEC sont de plus en plus désespérés, les déclarations de plus en plus pressantes. C’est toujours ‘3 ans pour sauver la planète’ mais ensuite rien ne change.”
  5. “Il y a une évolution, car lorsque le mouvement de grève climatique a commencé, il luttait contre le déni climatique collectif. Personne ne parlait de la crise climatique. Maintenant, la crise climatique est beaucoup plus visible, mais comme personne n’agit, il semble qu’il y ait un choix collectif délibéré de condamner de nombreux êtres humains à la mort.”
  6. “Tant de marques font des slogans publicitaires, sortent des super déclarations qui ne sont que du greenwashing. Même chose pour les déclarations politiques : de grands discours publics, mais ensuite aucune action.”
  7. “Nous avons vu que le covid et la guerre de la Russie contre l’Ukraine peuvent vraiment provoquer des changements du jour au lendemain — mais pour le climat, qui est censé être une vraie crise aussi, rien n’est fait.”
  8. “Le système est bloqué, enlisé. Personne ne sait comment le faire bouger. En fait, les adultes s’identifient davantage au système qu’à la réalité de la crise climatique.”

Quatrièmement : une déchirure dans le temps.

Epilogue : une bonne leçon.

--

--

--

Immigrant, Swiss-American-UK ecological economist at the University of Lausanne. Research focus on living well within planetary limits. Opinions my own.

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Julia Steinberger

Julia Steinberger

Immigrant, Swiss-American-UK ecological economist at the University of Lausanne. Research focus on living well within planetary limits. Opinions my own.

More from Medium

America’s Deadly Synthetic Opioid Epidemic Is Being Driven By Free Market Capitalism

Obituaries have a life of their own

The decline of greyscale

The Current Situation in Ukraine from a Socialist Perspective